Études de cas

La flexibilité de l’approche « paiement par boisson » améliore la valeur et l’efficacité pour Coca-Cola International Bottling Investments Group (BIG)


Coca-Cola logo

Le modèle de distribution sophistiqué de la société Coca-Cola comprend un réseau de partenaires d’embouteilleurs franchisés qui fabriquent, conditionnent, vendent et distribuent des boissons de marque à leurs propres clients et partenaires distributeurs, qui revendent les produits aux consommateurs. Tous ces partenaires collaborent étroitement avec leurs clients (épiceries, restaurants, vendeurs ambulants, supérettes, cinémas, théâtres et parcs d’attractions, etc.) pour exécuter des stratégies localisées, développées en partenariat avec Coca-Cola. Ce réseau d’embouteilleurs vend des produits Coca-Cola aux consommateurs à hauteur de plus de 1,9 milliard de produits par jour.

Il y a plus de dix ans, Coca-Cola a formé le Bottling Investments Group (BIG) pour gérer les ressources de mise en bouteille appartenant à l’entreprise. La mission du groupe était d’aider les embouteilleurs à respecter les normes strictes que Coca-Cola définit pour l’ensemble de ses franchisés dans le monde entier.

Aujourd'hui, le BIG gère les opérations de mise en bouteille sur 18 marchés, y compris des marchés émergents comme l’Inde, le Vietnam, le Sri Lanka, le Népal, le Myanmar et le Bangladesh et représente plus de 25 % du volume total du système.

Lorsque Coca-Cola a initialement créé le BIG, chacun des embouteilleurs faisait face à un ensemble différent de questions commerciales distinctes pour traiter leurs marchés uniques. Cependant, malgré ces défis, BIG a réalisé sa vision de devenir un embouteilleur modèle en investissant sur le long terme dans les infrastructures et en créant une culture adéquate pour garantir une entreprise saine et durable.

« Au fil de notre croissance et des années, notre position de leader est restée centrée sur la mise en œuvre d’initiatives stratégiques au niveau de la chaîne d’approvisionnement, des ventes, des revenus et de la création de bénéfices », a déclaré Javier Polit, ancien DSI du BIG. « En outre, nous avons travaillé pour créer des capacités de leadership à tous les niveaux avec un ensemble de programmes de développement d’envergure internationale, qui vont des responsables de site aux dirigeants. »

Ce cadre couronné de succès permet aux nouveaux embouteilleurs rejoignant le BIG d’être plus efficaces et d’augmenter leurs revenus plus rapidement grâce à un ensemble d’outils de qualité et des processus éprouvés. Par la suite, de nombreux embouteilleurs ont quitté le BIG pour rejoindre le système de franchise et les metrics démontrent que ces embouteilleurs conservent généralement d’excellents résultats.

Le Défi

Le BIG a déclaré que son objectif est d’améliorer l’efficacité, de renforcer les revenus, d’accroître la transparence et de mettre en place des normes plus strictes pour l’ensemble de ses embouteilleurs. Mais, les embouteilleurs de BIG font tous face à des défis uniques inhérents à leur activité et leurs marchés. De ce fait, l’enjeu pour l’entreprise était de trouver comment traiter les complexités et les exigences uniques d’un groupe d’embouteilleurs très diversifié avec une infrastructure efficace et des processus normalisés.

Un domaine clé était la réduction de la complexité, de la rigidité et des coûts de fonctionnement des applications critiques communes à tous les embouteilleurs. Motivé par cette idée et le désir de trouver mieux que ses environnements sur site très coûteux et peu flexibles situés dans deux datacenters en infogérance, le BIG a initié son incursion dans le Cloud computing en 2012.

La solution d’origine comprenait une infogérance de ces applications critiques, qui incluaient des systèmes SAP stratégiques de l’entreprise. Si cet effort initial a permis de faire passer ces grands embouteilleurs d’un modèle de CAPEX à un modèle d’OPEX et permis quelques économies, la solution a posé problème. Malgré cette transition précoce vers le Cloud, les coûts globaux du BIG pour le fonctionnement de ses applications critiques étaient encore assez lourds.

Réduire le coût d’exécution de ces applications cruciales représentait une occasion importante du point de vue des résultats de la société, mais cela permettrait aussi d’améliorer la flexibilité financière et technologique du système.

La solution

Au printemps 2016, le BIG a initié son processus de transition vers Virtustream Enterprise Cloud. Cette migration SAP multisystème complexe a permis à sept des embouteilleurs internationaux du BIG de réaliser leur transition sur une période de six mois.

« Avec ce nouveau modèle, plus besoin de calculer le niveau de service optimal pour notre déploiement Cloud avec des options de tarification complexes et d’âpres négociations. Au lieu de cela, ce modèle optimise automatiquement et dynamiquement le service pour répondre aux exigences d’un environnement IT ou d’applications donné » explique M. Polit.

Pour BIG, cela signifie que ses embouteilleurs peuvent littéralement « payer par boisson » : ils réalisent ainsi des économies significatives et disposent d’informations transparentes sur la consommation qui permettent d’être encore plus efficace.

Virtustream utilise les derniers processeurs Intel® Xeon® E7 v4 pour des performances et une évolutivité économiques, mises à disposition de BIG et ses clients. Et Virtustream protège les données de BIG en tirant parti des fonctions de sécurité clés des processeurs Intel® Xeon®, y compris Intel AES-NI pour le chiffrement des données et Intel® TXT pour une résistance renforcée via l’attestation des plates-formes.

Ces technologies aident également à s’assurer que les charges applicatives sont déplacées uniquement vers des serveurs approuvés et que toutes les données sont protégées, à la fois au repos et lors du trajet entre les datacenters de l’entreprise et Virtustream. Le BIG peut être sûr que ses données de propriété intellectuelle, sur les clients et les employés et les autres données sensibles sont protégées par l’une des technologies de sécurité les plus avancées.

Les avantages

Le BIG a fait des économies en migrant vers Virtustream Enterprise Cloud. L’adoption d’un modèle fondé sur la consommation a permis de réduire le coût total de possession pour les applications critiques de BIG, et on estime que, grâce à des optimisations futures de la plate-forme, BIG pourrait réaliser encore plus d’économies.

Le Cloud Virtustream améliore également la flexibilité pour les embouteilleurs. La tarification basée sur la consommation a permis à chaque embouteilleur d’avoir un contrôle direct sur la gestion de ses propres coûts, mais aussi une transparence totale sur ses données d’utilisation. Virtustream a fourni à chacun des embouteilleurs des outils uniques et des processus automatisés pour leur permettre de réduire le temps de fonctionnement des systèmes autres que pour la production et d’optimiser les niveaux de stockage. Nous prévoyons que ce mouvement améliorera encore, au fil du temps, la rentabilité.

Premier dans le Cloud

Le souhait du BIG de réaliser cette importante migration d’infrastructure Cloud l’a placé parmi les pionniers de l’espace Cloud.


Télécharger La flexibilité de l’approche « paiement par boisson » améliore la valeur et l’efficacité pour Coca-Cola International Bottling Investments Group (BIG) PDF