Études de cas

Florida Crystals et Virtustream migrent SAP* dans le Cloud en 80 jours


Florida Crystals logo

Don Whittington
Directeur informatique de Florida Crystals Corporation

Parcours de transition vers le Cloud d’entreprise

En sa qualité de directeur informatique de l’un des plus importants producteurs de sucre des États-Unis, Don Whittington a eu l’occasion de diriger plus d’un projet IT complexe. Pourtant, peu ont atteint le niveau de complexité de la migration SAP réalisée pour le compte de Florida Crystals Corporation (FCC), qui a consisté à passer d’un environnement 100 % physique à une infrastructure as-a-service (IaaS) multitenant dans le Cloud gérée par Virtustream.1

L’environnement SAP antérieur au passage au Cloud de Whittington comprenait en effet plus de 100 systèmes SAP et autres serveurs physiques. L’exécution de cet environnement était confiée à des serveurs à base de technologie Intel® d’ancienne génération, eux-mêmes hébergés dans des datacenters tiers répartis entre plusieurs États américains. L’infrastructure prenait en charge une gamme complète de modules SAP, dont plus de 25 instances de production et plus de 40 instances SAP supplémentaires spécialisées dans le développement, l’assurance qualité et le traitement sandbox. Le système comprenait par ailleurs plusieurs téraoctets de données structurées et non structurées, ainsi que des dizaines d’applications associées, dont bon nombre d’applications propriétaires et un cluster Microsoft Exchange* prenant en charge des milliers de boîtes aux lettres.

Pour intégrer l’environnement SAP de FCC à un environnement Cloud de production géré par Virtustream, les équipes IT ont dû
virtualiser cet environnement pour la première fois. Pour cela, il a été nécessaire de maintenir les opérations métiers de plusieurs milliers d’utilisateurs de SAP répartis sur trois pays et d’éviter l’interruption de certains projets de développement stratégique planifiés 24 heures sur 24. Les techniciens devaient également synchroniser plusieurs téraoctets de données lors de leur transfert depuis les datacenters d’un prestataire concurrent vers l’environnement d’hébergement de Virtustream situé en Virginie, ainsi que vers un nouveau centre de reprise après sinistre(DR) basé dans le Cloud et localisé à San Francisco.

« J’ai consacré l’ensemble de ma carrière aux technologies et passé de nombreuses années à les appliquer aux besoins métiers, déclare Don Whittington, également membre du conseil d’administration d’ASUG (Americas’ SAP Users’ Group). Ici, l’enjeu était assurément de taille en termes de complexité technique. La méconnaissance des technologies de Cloud et leur relative nouveauté ont été les plus importants défis à relever. Nous ne savions pas non plus vraiment comment nos anciennes applications internes fonctionneraient et nous avions des délais incompressibles imposés par le calendrier des récoltes. »

Pourtant, FCC et Virtustream sont parvenus à déployer la solution en moins de trois mois, et FCC a pu réaliser les bénéfices escomptés. Pour Don Whittington, le processus a impliqué « des défis, mais pas de réelle surprise ».

« La principale recommandation à donner, c’est d’être un membre actif de la gestion du projet, explique-t-il. Il faut s’assurer qu’un processus de remontée des incidents est en place. Sélectionnez votre fournisseur avec précaution
et testez-le rigoureusement afin de vous assurer que le Cloud que vous utiliserez est adapté aux entreprises, c’est-à-dire sécurisé, conforme, dynamique et résilient, avec des contrats de niveau de service couvrant les applications et de bons avantages financiers. »
Don Whittington, directeur informatique de Florida Crystals Corporation
D’un coup d’œil
Projet
  • Virtualisation et embarquement d’un environnement SAP complexe sans interrompre les opérations commerciales ni les projets de développement
Accomplissements
  • Organisation des personnes, des processus et des technologies en vue de la migration physique vers le Cloud en 80 jours
  • Ajout de capacités de reprise après sinistre comprenant le basculement des opérations commerciales dans un délai d’une heure
  • Amélioration de 30 % des performances SAP en moyenne, et économies de 34 % sur les coûts de traitement et de 47 % sur les coûts de stockage et de sauvegarde
  • Réactivité accrue grâce au déploiement d’applications en quelques heures au lieu de plusieurs semaines
Enseignements tirés
  • Sélectionnez un prestataire de services d’entreprise axé sur le Cloud mettant en œuvre un processus de transfert complet des charges applicatives d’entreprise vers le Cloud.
  • Assurez-vous que le Cloud s’appuie sur des technologies adaptées aux entreprises et des mesures de sécurité rigoureuses.
  • Travaillez en étroite collaboration avec votre prestataire de services tout au long de la phase de préparation et d’intégration.
  • Élaborez des plans de test détaillés et reproductibles.
  • Impliquez les divisions et les utilisateurs dans l’établissement des processus métiers et lors de la validation des tests. Testez l’expérience utilisateur.
  • Formez le personnel IT de votre entreprise aux nouveaux rôles et aux nouvelles pratiques.

Méthode utilisée Don Whittington, en liaison avec Matt Theurer, cofondateur et vice-président directeur de Virtustream, ont énuméré cinq critères incontournables : un fournisseur de Cloud d’enterprise expérimenté, des technologies, éprouvées, un processus de près d’une année consistant en une planification et une préparation détaillées, une philosophie du « test tous azimuts » et une collaboration étroite au point que les frontières entre les deux sociétés se sont pratiquement dissoutes. « Nous avons réellement travaillé en tandem, se souvient Matt Theurer. Lorsque nous sommes parvenus au quart du processus de migration, il n’y avait plus de Virtustream ni de FCC. Nous étions une seule et même équipe de migration. »

Facteurs décisionnels pour des stratégies IT

Florida Crystals est la société qui se trouve derrière des enseignes célèbres telles que C&H* ou encore Domino* Sugar. En tant que société privée et à intégration verticale, FCC est un innovateur industriel qui doit son développement à la fois à sa croissance interne et à ses acquisitions.

Ses opérations s’étendent de la culture de champs de canne à sucre au raffinage et à l’entreposage, d’où une structure organisationnelle complexe et un environnement SAP qui touche à la fois à l’agriculture, aux biens de consommation, à l’immobilier et même à l’énergie. FCC gère la plus importante centrale de biomasse d’Amérique du Nord, dont l’approvisionnement en énergies renouvelables couvre les opérations de l’entreprise, ainsi que les besoins de plusieurs dizaines de milliers de foyers domestiques. L’entreprise est en outre le premier producteur de sucre certifié bio dont la culture et la récolte sont effectuées sur le territoire des États-Unis.

Pour soutenir un environnement dynamique d’une telle ampleur, Don Whittington focalise ses ressources IT sur les compétences de cœur de métier et les initiatives stratégiques. L’activité de l’entreprise étant plutôt orientée sur les matières premières, Don se donne pour mission de réduire au minimum les temps système et de maîtriser les coûts IT, tout en favorisant l’agilité et flexibilité.2

Au cours d’une phase antérieure, Don Whittington avait déjà externalisé la majeure partie de son infrastructure et considérait le Cloud comme la prochaine étape de cette logique. « Le Cloud nous apporte la flexibilité nécessaire pour réagir plus rapidement à l’évolution des besoins métiers, commente-t-il. Il nous procure de la rapidité et de la souplesse, réduit la prolifération du matériel physique, ainsi que la gestion et les coûts, et nous offre la possibilité d’augmenter ou réduire notre empreinte suivant les besoins. Nous pouvons également provisionner et gérer nos propres systèmes en parallèle grâce aux systèmes gérés en externe ».

Architecture Cloud d’entreprise

En optant pour Virtustream, Don Whittington a sélectionné un fournisseur de Cloud certifié SAP qui s’est spécialisé dans les clients Grand Compte et exploite des technologies Intel dans l’ensemble de ses datacenters. Virtustream siège au conseil technique des partenaires de VMware, ainsi qu’au conseil consultatif technique pour le Cloud de SAP, et vient en aide aux entreprises dans leur conversion du physique vers le virtuel (P2V) depuis plus d’une décennie.

Ensemble, FCC et Virtustream ont établi ce que Matt Theurer nomme un « Cloud privé multitenant ». C’est un terme que certains peuvent considérer comme un oxymore, mais Matt Theurer l’emploie délibérément. « L’infrastructure physique déployée pour FCC repose sur plusieurs tenants, mais nous l’entourons d’un tel niveau de sécurité et d’isolement que nous pouvons lui conférer les attributs de sécurité et les performances d’un Cloud privé, avec toute la flexibilité et les avantages financiers d’un Cloud public », explique Matt Theurer. Virtustream fournit également des Clouds normalisés publics et privés, ainsi que des services d’hébergement, pour répondre aux besoins de ses clients.

Virtustream exploite des réseaux locaux virtuels (VLAN), une sécurité multi-niveaux et d’autres techniques visant à isoler et securiser les données et le trafic réseau de FCC. L’infrastructure Cloud de Virtustream xStream* repose sur des plates-formes IBM System x3690 X5* équipées du nouveau processeur Intel® Xeon® 5680 et d’adaptateurs réseau Ethernet convergés également de marque Intel®.

Des disques SSD Intel® assurent des performances élevées au niveau du réseau SAN et jouent le rôle de « cache à chaud » en liaison directe pour les charges applicatives sensibles aux performances qui excèdent les capacités de la mémoire locale.

Virtustream procède à une analyse comparative des gammes de processeurs Intel Xeon E5 et E7 dans son laboratoire de développement et, selon Matt Theurer, ces nouvelles plates-formes sont appelées à apporter des gains significatifs en termes de performances et de débit, notamment sur les charges applicatives à E/S intensives. Les équipes de sécurité de Virtustream explorent en outre la technologie TXT (Trusted Execution Technology) d’Intel® pour mettre en œuvre une racine de confiance à pilotage matériel, ainsi que les nouvelles instructions de la technologie Intel® Advanced Encryption (Intel® AES-NI) afin d’accélérer le chiffrement. « N’importe quelle technologie qui améliore la sécurité et l’intégrité des données présente de la valeur pour FCC », estime Don Whittington.

La découverte détaillée pose les fondements de la réussite

Pour définir une procédure de découverte détaillée, FCC et Virtustream se sont appuyés sur le framework Virtustream Advisor* spécialisé dans la collecte et l’analyse de données. Ce module Advisor contient des outils permettant de recueillir des données quantitatives sur la consommation des charges applicatives et des ressources. Avec l’appui des services de conseil Cloud Advisory Services de Virtustream, les deux sociétés ont organisé une série d’ateliers approfondis consacrés à la recherche verticale des interdépendances des applications, aux exigences réglementaires et de sécurité, aux pratiques en matière d’archivage des données, aux connectivités réseau, aux processus de gestion du changement, ainsi qu’à d’autres facteurs qualitatifs susceptibles d’affecter l’environnement Cloud.

Les deux sociétés ont collaboré étroitement à la modélisation statistique des charges applicatives de FCC, ainsi qu’à la création d’un modèle de coût total de possession (TCO) étalé sur cinq ans qui soit à même de constituer un cas d'affaire solide en vue de la migration. Cette phase de collecte et d’analyse d’informations a en outre permis de jeter les bases de l’architecture Cloud, des directives de dimensionnement et du descriptif certifié de la migration.

Technologies clés
  • Plate-forme de Cloud Virtustream xStream*, comprenant l’outil d’évaluation du Cloud Virtustream Advisor* et le portail de gestion xStream
  • Plates-formes IBM System x3690 X5* équipées de processeurs Intel® Xeon® 5680
  • VMware vSphere* ESXi*
  • Composant SAP Enterprise Core*, Customer Relationship Management*, BusinessObjects Business Intelligence*, Solution Manager*, Manufacturing Infrastructure and Intelligence*, Auto ID Infrastructure*, NetWeaver Enterprise Portal* et NetWeaver Process Integration*
  • Adaptateurs de réseaux convergés Intel® Ethernet 10 gigabits
  • Disques SDD Intel® (Intel® Solid-State Drive)
  • Appliances de stockage en mode série à base de processeur Intel® Xeon® 5600
Virtualisation à distance avec un océan de données

La migration d’un environnement physique non virtualisé vers le Cloud a nécessité une approche particulièrement attentive du déplacement des données. « Lorsque vous convertissez un système physique en un système virtuel, les deux systèmes se situent généralement l’un en face de l’autre et sont séparés par un accès à haut débit et à faible temps de latence, explique Matt Theurer. En revanche, lorsque vous passez du physique au Cloud, de grandes quantités de données sont probablement poussées vers des lignes à latence élevée et à faible débit. Dans le cas de FCC, les données devaient être déplacées sur une distance de près de 6 500 kilomètres. Le défi consistait à maintenir ces systèmes synchrones et à ce que les données soient déplacées sans avoir l’impression d’aspirer l’océan avec une paille. »

Après avoir calculé que le transfert de SAP et des données associées de FCC via ses lignes T1 nécessiterait plus de six mois, FCC et Virtustream ont convenu d’adopter une approche plus « aérienne ». Pour ce faire, Virtustream a créé un boîtier xStream mono-rack architecturé autour d’un processeur Intel Xeon de la série 5600 afin d’effectuer la conversion P2V du précédent centre d’hébergement de FCC, copier les données sur des disques USB, puis exécuter des tests de validation en local. Ses ingénieurs ont mis les machines virtuelles à l’essai isolément, livré les disques le lendemain au datacenter de Virtustream aux fins de validation complémentaire dans un environnement sécurisé et clôturé, puis ont procédé à l’intégration finale.

Afin de limiter les risques et protéger l’environnement de production, l’équipe a fait appel à une synchronisation bidirectionnelle des données afin que les applications puissent effectuer un retour arrière aux opérations physiques en cas de nécessité. Chaque étape à impliqué une synchronisation des données en continu et des tests itératifs visant à confirmer l’interopérabilité et à solutionner les incidents.

« Effectuer des tests jusqu’à trois et quatre reprises est une étape absolument essentielle pour identifier les interdépendances et les mappages qui, bien entendu, orientent ces plans de test, précise Matt Theurer. Nous avons impliqué autant d’utilisateurs que possible et réalisé un basculement fictif avant le basculement réel. Nous avons mis au point un processus parfaitement reproductible et fait preuve d’une grande auto-discipline pour éviter la tentation de le modifier au fur et à mesure. »

Collaboration active

Les deux sociétés ont assuré une gestion de projet active et continue. « Nous avons attribué des rôles et des responsabilités à notre personnel et fait en sorte qu’il sache qui contacter chez Virtustream, souligne Don Whittington. Dans certains cas, nous avons constaté, en évaluant nos systèmes avec Virtustream, qu’il valait mieux réaliser de nouvelles versions nettes plutôt que de convertir le système existant en image virtuelle prête pour le Cloud. En tant qu’équipe, nous avons défini des plans de test détaillés qui généraient des résultats de test reproductibles. Nous avons élaboré des tests techniques adaptés au personnel IT, ainsi que des tests commerciaux. L’équipe commerciale a été impliquée non seulement dans le développement de ces tests, mais aussi dans l’exécution et la validation effectives des résultats. »

« Le Cloud n’a rien de magique. Y parvenir demande des efforts. Il ne suffit pas de s’en remettre à un fournisseur de Cloud et d’attendre que l’intégration ait lieu automatiquement. Pour l’IT d’entreprise, le fait d’avoir à disposition un fournisseur qui s’appuie sur une méthodologie de migration et d’intégration systématique orientée métier est bien plus important que l’outil spécifique qu’il utilise. »
Matt Theurer, vice-président directeur de Virtustream

Les tests et la migration définitive, sans compter le temps consacré au développement du cas d'affaire et l’évaluation de l’environnement commercial et technique, ont demandé 61 jours, auxquels s’ajoutent les 20 journées de travail préliminaire. L’ensemble du processus s’est déroulé en douceur et le basculement vers le Cloud de production a suivi les simulations avec succès, sans nécessiter de période de retour arrière.

« Toute migration à grande échelle s’accompagne de défis, mais nous n’avons vraiment rencontré aucune mauvaise surprise, affirme Don Whittington. La clé consiste à s’attendre aux défis et à se montrer suffisamment flexible pour les résoudre. Nous avons eu quelques difficultés pour l’intégration technique, certains problèmes procéduraux, car c’est là que les plans de test détaillés sont essentiels, et nous avons découvert certaines interdépendances applicatives auparavant inconnues. L’un des avantages de ce processus est de nous avoir permis de connaître et de documenter ces interdépendances. »

Impact sur le chiffre d’affaires, mais marge de progression

Lors de la migration dans le Cloud, Don Whittington a livré à FCC les principaux atouts requis. Dans un premier temps, il a réduit les budgets de fonctionnement et de capitaux de SAP par rapport au modèle d’hébergement précédent, tout en améliorant jusqu'à 50 % les temps de réponse.

« S’il n’y a qu’une seule bonne pratique à retenir, c’est tester, tester et encore tester. Tester tout ce qui est possible, et le faire avec une charge importante. Ce qui fonctionne bien pour 5 ou 10 machines contenant 600 Go de données peut avoir des hoquets si vous lui donnez 40 machines contenant plusieurs téraoctets. »

Don a amélioré la reprise après sinistre, tout en réduisant les coûts et en accélérant la récupération. Le précédent objectif de point de restauration (RPO) de FCC était de 24 à 48 heures, avec un objectif de temps de restauration (RTO) allant jusqu'à une semaine, voire plus. Par contraste, lorsque FCC et Virtustream ont récemment simulé la défaillance du datacenter principal, les systèmes sont redevenus opérationnels sur le site de reprise après sinistre en moins d’une heure.

Don Whittington a en outre accru la réactivité et la flexibilité, tout en réduisant les risques. « Nous sommes capables de mettre en service de nouveaux serveurs en quelques minutes, déclare-t-il. Nous pouvons évaluer le logiciel et les résultats pour l’entreprise afin soit de basculer rapidement sur une solution de production, soit procéder à l’arrêt total, le tout pour un coût très faible. Sur un projet d’entreprise SAP récent, nous avons déployé une infrastructure de systèmes pour un nouveau projet en seulement quelques heures. Lors d’un projet de migration et d’intégration également récent, nous avons pu fournir un environnement isolé et sécurisé qui a été mis à jour quotidiennement. Le Cloud libère également du temps et des ressources pour les nouveaux projets d’activité qui bénéficient à l’entreprise. »

Matt Theurer, vice-président directeur de Virtustream

En dépit de ces succès, Don Whittington entrevoit un large espace de maturation pour les solutions de Cloud : « Les fournisseurs de solutions de sauvegarde ne se sont pas tenus au courant de la réalité du Cloud computing, remarque-t-il. Ils ont du mal à gérer efficacement les systèmes provisionnés dans le Cloud. Les interdépendances entre des systèmes historiquement hétérogènes sont plus marquées, mais les outils de gestion et de dépannage sont immatures, ce qui peut rendre difficile l’analyse des causes premières. »

Les Clouds externes amènent en outre de nouveaux défis en matière d’IT d’entreprise. « À bien des égards, le monde est différent dans le Cloud et il faut savoir se défaire
des anciens concepts liés à la gestion des ressources, estime Don Whittington. Dans le Cloud, tout est avant tout une affaire de mémoire et de stockage. Les personnes, les processus et les systèmes doivent s’adapter afin de tirer le meilleur parti du Cloud. Nous avons également constaté que l’agilité pouvait entraîner une prolifération des serveurs, ce qui peut poser un réel problème en termes de coût. Il faut ajuster les processus de gestion du changement et d’approbation pour faire face à la rapidité de déploiement des systèmes. »

Quoi qu’il en soit, la migration de FCC dans le Cloud est considérée comme un succès majeur, tout du moins parmi les personnes qui en ont connaissance. « Le succès de l’IT le plus évident, c’est lorsque les utilisateurs finaux ne perçoivent même pas notre existence ; ils accomplissent simplement leur travail plus rapidement et plus efficacement, ajoute Don Whittington. La plupart de nos utilisateurs finaux n’ont même pas conscience de ce changement. Pour nous, c’est une bonne nouvelle, car cela veut dire que nous faisons bien notre travail. Tout comme pour l’impact global, le positionnement de FCC face à la concurrence s’est sans aucun doute amélioré à la suite de ce projet. La possibilité d’évoluer de manière parfaitement en phase avec l’activité présente un avantage considérable. La rapidité et l’agilité accrues permettent à la société de rationaliser et d’améliorer ses processus métiers de manière beaucoup plus rapide qu’auparavant. Cela a eu un impact positif sur notre chiffre d’affaires et nous envisageons d’étendre notre implantation. »

1 Intel Capital, organisme d’investissement d’Intel, est un contributeur de Virtustream.
2 http://www.floridacrystals.com...
Les tests et les évaluations de performances sont mesurés à l’aide de systèmes et/ou de composants informatiques spécifiques qui reflètent les performances approximatives des produits Intel telles que mesurées lors de ces mêmes tests. Toute différence au niveau de la conception ou configuration matérielle ou logicielle du système peut avoir une incidence sur les performances réelles. Intel est susceptible d’apporter des modifications aux caractéristiques techniques, descriptions et plans de ses produits à tout moment et sans préavis.
Intel® AES-NI requiert l’utilisation d’un système informatique équipé d’un processeur AES-NI , ainsi que de logiciels de marque autre qu’Intel exécutant les instructions selon la séquence préconisée. AES-NI est disponible sur certains processeurs Intel®. Pour connaître les disponibilités, veuillez vous adresser à votre revendeur ou au fabricant du système. Pour plus d’informations, voir http://Software.Intel.com/en-u...
Aucun système informatique ne peut garantir une sécurité absolue en toutes circonstances. La technologie Intel® TXT (Intel® Trusted Execution Technology) requiert un ordinateur doté de la technologie de virtualisation Intel®, d’un processeur compatible Intel TXT, ainsi que d’un chipset, d’un BIOS, de modules de code authentifiés et d’un environnement MLE (Measured Launched Environment) compatibles avec Intel TXT. Intel TXT nécessite également que le système contienne un TPM version 1.s. Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.intel.com/technolog...
Ce document et les informations qu’il contient sont destinés à la clientèle d’Intel dans un but pratique et sont fournis « EN L’ÉTAT » SANS AUCUNE GARANTIE D’AUCUNE SORTE, EXPLICITE OU IMPLICITE, Y COMPRIS TOUTE GARANTIE IMPLICITE DE QUALITÉ MARCHANDE, D’ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER ET D’ABSENCE DE CONTREFAÇON DE DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE. La réception ou la détention du présent document ne confère aucune licence à l’égard d’un quelconque droit de propriété intellectuelle décrit, affiché ou contenu dans le présent document. Les produits Intel® ne sont pas destinés à être utilisés sur des systèmes médicaux, de sauvetage, de contrôle stratégique ou de sécurité, ni dans des applications d’installations nucléaires.
© 2012, Intel Corporation. Tous droits réservés. Intel, le logo Intel et Intel Xeon sont des marques commerciales d'Intel Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays.
* D’autres dénominations et marques peuvent être déclarées comme étant la propriété de tiers.
0812/LJ/TDA/XX/PD - Recyclage recommandé - 326935-001US



Télécharger Florida Crystals et Virtustream migrent SAP* dans le Cloud en 80 jours PDF (en Anglais)