Virtustream Blog

Le Cloud cinq ans plus tard : des « attentes exagérées » à l’adoption par les entreprises


in Entreprise, Cloud

Le Cloud 5 ans plus tard

Il est difficile d’imaginer un monde sans Cloud.

Nous sommes en 2016 et presque tous les clients ont entendu parler du Cloud, y ont eu affaire ou ont acheté des services Cloud sous une forme ou une autre. Bon nombre d'entre nous dépendent désormais des avantages du Cloud, étant donné que de nombreux éléments du quotidien comme écouter de la musique, regarder la télévision et apprendre dans une salle de classe, ont été améliorés par la possibilité d’accéder à des ressources IT en ligne, ainsi que de les gérer et de les acheter.

Cela vaut aussi pour les entreprises. Les entreprises utilisent désormais plus que jamais l’efficacité du Cloud et l’accès à la demande pour accélérer l’innovation, réduire les coûts et améliorer la productivité. Mais comme de nombreuses autres solutions révolutionnaires avant lui, le Cloud a été confronté à de nombreux obstacles au début de son adoption.

Rétrospective sur cette tendance du marketing : « tout » Cloud

En 2010, les analystes d’IT, les fournisseurs et les clients se demandaient encore si le Cloud avait « vocation à rester ou si c’était une de ces tendances qui finirait par être oubliée en quelques années à peine ? »À peine un an plus tard, en 2011 (d’après le Hype Cycle for Cloud Computing 2011 de Gartner), le Cloud avait franchi la première étape pour répondre à cette question en dépassant le « pic des attentes exagérées » pour se rendre directement dans le « puits du désenchantement ».

À l’époque, les critiques ont cité « le raz-de-marée du Cloud » comme preuve que le Cloud ne serait jamais à la hauteur de nos attentes. Le Cloud était partout. Finalement, ce « raz-de-marée du Cloud » a permis d’accélérer son détachement complet de la réalité. Avançons jusqu’en 2016 : nous sommes convaincus que le Cloud est fait pour durer. En effet, le Cloud a rempli nos « attentes exagérées » de 2011 et surpassé notre conception des possibles. Il s’avère que nous ne nous étions pas trompés sur le potentiel du Cloud, nous étions juste en avance.

Plus uniquement pour les « données non critiques »

Un des faits les plus surprenants sur le Cloud en 2016 a été le taux d’adoption par les entreprises des services Cloud publics pour les applications stratégiques. Il y a quelques années, nombreux étaient ceux convaincus que le Cloud public était exceptionnel, mais plus approprié pour l’archivage, la sauvegarde et des données « non critiques ». Les données non critiques étaient considérées comme « l’apéritif » : le « plat principal » (les données critiques) resterait toujours sur site.

Quelques années ont fait une énorme différence. Aujourd'hui, SAP, Oracle et d’autres applications stratégiques traditionnellement « sur site » sont exécutées efficacement dans les Clouds publics. En fait, d’après une récente enquête de 451 Group, trois charges applicatives d’entreprise sur cinq (60 %) seront exécutées sur le Cloud en moyenne en 2018, contre environ deux sur cinq (41 %) aujourd'hui.

Planifier pour l’avenir sans oublier le passé

S’il est vrai que le Cloud est devenu aussi répandu que le matériel sur site qu’il remplace, il est important de garder à l’esprit qu’il n’existe aucun Cloud « taille unique ». En fait, la principale exagération du Cloud moderne est que n’importe quel Cloud pourrait être une panacée pour tous nos défis IT. Par conséquent, les entreprises intelligentes se concentrent sur les fournisseurs de services Cloud avec des attributs qui contribuent directement aux applications exécutées et, par conséquent, à leurs résultats.

Si l’on revient sur ces cinq dernières années, nous avons certainement développé le Cloud au-delà de toutes les attentes raisonnables. Mais, au fur et à mesure que l’essor du Cloud se poursuit, les entreprises développent un plan pour l’avenir de leur paysage IT avec les fournisseurs de Cloud à l’esprit. Les entreprises exigent de leur fournisseur de Cloud d’avoir des performances, une efficacité et une flexibilité parmi les meilleures du secteur, sur une multitude de plates-formes, de logiciels et de services gérés de Cloud intégré. En outre, les technologies de Cloud deviennent plus complexes et généralisées : les entreprises s’appuient donc sur la capacité du fournisseur de Cloud de répondre à leurs besoins les plus exigeants pour les données et les applications complexes et stratégiques nécessitant un stockage en mode objet d’entreprise. Enfin, à l’avenir, les entreprises auront besoin d’un fournisseur de Cloud pouvant générer rapidement et efficacement des environnements Cloud à grande échelle qui fournissent aux clients des économies d’échelle, une flexibilité des ressources et un contrôle de l’entreprise importants.

Peu de fournisseurs de Cloud peuvent aujourd’hui fournir tous les éléments cités. L’exception est Virtustream, une entreprise de Dell Technologies, qui a adopté cette approche depuis le premier jour. Des entreprises du classement Fortune 500, comme Domino Sugar et Coca-Cola font déjà confiance à Virtustream pour leur environnement Cloud : vous avez donc la garantie que Virtustream comprend le passé du Cloud et vous aidera à faire progresser votre entreprise vers l’avenir.

Justin Augat
Marketing du stockage Cloud

Twitter @JustinAugat